LE VIN CUIT

LE VIN CUIT

 

         Voici une liqueur provençale très indiquée pour boire en mangeant le gâteau des Rois, j’ai nommé le « vin cuit ».

Je me rappelle encore l’accueil qui lui fut réservé lorsqu’au Salon d’Automne 1923, je me présentais aux privilégiés avec mon « fiasq », sorte de bouteille plate, pour le faire déguster. Ce n’est pas quelques litres qu’il m’en aurait fallu pour satisfaire tout le monde, mais des tonneaux …

Tous ceux qui, en Provence, récoltent du vin – si peu que ce soit – font du vin cuit. Voici comment on procède :

C’est aux vendanges seulement que l’on peut le faire. On prend du moût de raisin , c’est-à-dire du jus frais de raisin pressés, et non fermenté ; on le met à cuire, dans un bassin en cuivre de préférence, jusqu’à ce qu’il soit réduit d’un tiers ; le débarrasser et le laisser refroidir ;  le mettre ensuite à décanter et le finir en le passant au papier filtre. Lorsqu’il ne donne plus signe de dépôt ou de fermentation, le mettre en bouteille.

Cette liqueur, très agréable, se conserve plusieurs années.

  1. B. – Si on ajoute au vin cuit un verre de marc par litre, on obtient une autre boisson très agréable que l’on nomme chez les vignerons « ratafia ».

 

 

(Source livre de recette de M. FOUCOU restaurant « La Cigale » 7 rue Ste Anne  Ave de l’opéra Paris 1er env. 1928)

A propos de La Caboche 31 Articles
Né(e) le : 17 novembre 1946 Adresse : 117 chemin de l’amandier - le Mas de Brun 83390 PUGET-VILLE Téléphone : 04 94 48 32 69 Portable :06 80 33 45 94 Fax : 09 56 12 32 69 @ : tioti@free.fr Date d’adhésion : 06 février 2000 Fonctions : Grand écrivain - Intro confréries amies - castagna bianca - St Antoine - Frottée à l’ail de Ste Hélène - Maseliers de Lacaune - olivado de provence - gueules enfarinées - pistole - Aïet de Fuveau - Fufluns La Caboche Granby Canada - Taste caillette de Chabeuil - Pois Chiche de Rougiers